Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 15:09

L’enjeu est de taille !


Après les retraites, l’ANI et l’assouplissement des motifs de licenciement, la loi Macron et la casse des prud’hommes, l’affaiblissement de l’inspection du travail et des droits syndicaux… Voici venir la loi Rebsamen avec le démantèlement des CE, DP et CHSCT. Suivra la remise en cause des CDI ne garantissant plus un emploi stable… Il s’agit d’un recul sans précédent, et  tout le monde est directement concerné !

On voudrait nous faire croire que la seule solution serait une précarisation toujours plus grande
des peuples … Cette mobilisation est l’occasion de faire entendre le refus d’un tel chantage et le
rejet de ces choix politiques et économiques anti-sociaux.

C’est dans cette démarche que la section syndicale CGT de la Tour Eiffel a déposé un préavis de grève le 9 Avril de 8H à 18H, et donne rendez-vous aux salariés de notre emblématique dame de fer à l’Assemblée Générale des salariés au pilier Ouest à partir de 8H.

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans LUTTES
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 14:10

MANIFESTATION A PARIS
13H – Place d’Italie  Invalides
RDV derrière le ballon de l’UD Paris
Situé entre l’avenue de Choisy et l’avenue d’Italie.

 

L’Union Syndicale des Travailleurs de la Métallurgie CGT de Paris appelle l’ensemble des métallos Parisien à faire du 9 avril prochain un temps fort de mobilisation avec des appels à la grève dans les entreprises pour participer à la grande manifestation à Paris.

L’USTM 75 s’inscrit pleinement dans cette mobilisation nationale nécessaire au regard de la dégradation des conditions de vie de la population et des perspectives d’austérité voulues par le patronat et mises en place par l’actuel gouvernement.


Combattre et réduire le chômage, permettre la création d’emplois en changeant de politique économique, préserver les droits et tous les régimes sociaux, garantir et promouvoir le service public, augmenter les salaires (secteurs public et privé), les retraites, les pensions et les minimas sociaux, constituent des priorités sociales, de surcroît en période de crise.


Le « pacte de responsabilité », la rigueur budgétaire, la réforme territoriale, nombre de dispositions du projet de loi libérale « Macron » ainsi que plusieurs décisions des pouvoirs publics et du patronat aggravent la situation des salarié(e)s, des retraité(e)s et des chômeurs (ses). Alors même que le gouvernement est remis en cause par les citoyens et par une partie de sa majorité, il n’hésite pas à transgresser la démocratie en utilisant le dispositif du 49-3.


La CGT et les mobilisations ont réussi à faire reculer le gouvernement et le patronat sur leurs premières prétentions avec la loi Macron, mais n’avons-nous pas à anticiper dès maintenant pour combattre le projet de loi REBSAMEN sur le dialogue social qui vise à revoir brutalement les seuils sociaux des entreprise (Effectifs) déterminant les nombre d’élu dans nos différentes instances représentatives.

Après la casse de l’inspection du travail, des Prud’homme voilà que le gouvernement s’attaque à ce qu’Ambroise Croizat et nos camarades ont obtenu par la lutte.


Dans notre branche, le patronat de la Métallurgie (GIM - Groupement des Industries de la
Métallurgie) vise lors des négociations actuellement en cours à remettre en cause le fondement
même de notre prime d’ancienneté, de nos primes paniers, et nous propose une revalorisation des minimas garantis de nos grille de classification n’excédant pas 0,8 % selon les coefficients.


Face à cette dégradation constante de notre qualité de vie et de nos acquis, l’alternative n’existe
pas.

Seul le rapport de force et les mobilisations feront que notre avenir pourra être meilleur.

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans LUTTES
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 22:32
Charlie
Charlie

Nous sommes Charlie et la haine ne sera jamais l'avenir de l'Humanité.

Repost 0
Published by cgt ustm 75
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 14:57
Repost 0
Published by METALLO CGT PARIS
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 14:19

TFbouclMaster.jpg-MANIFESTATION-

 NON à la casse des prud’hommes

MERCREDI 10 DECEMBRE à 13 H 30

de REPUBLIQUE à BERCY

 

 

Le Parlement vient de voter la suppression des élections prud’homales, privant de fait 10 millions de salariés précaires et privés d’emploi de l’accès démocratique du vote citoyen au suffrage universel au motif que cela coûte cher alors que la CGT avait proposé un vote à l’entreprise pour les salariés et à pôle emploi pour les privés d’emploi, le tout pour un coût proche de zéro. On voit bien la volonté de ce gouvernement d’empêcher le salariat et les citoyens de s’exprimer démocratiquement !!!

Ce gouvernement social libéral vient, une fois de plus, de choisir son camp : la destruction des acquis des salariés. Et comme cela ne suffit pas à l’Europe du capital, les élections à peine supprimées, il s’attaque de nouveau aux prud’hommes, nouvelle cible de Gattaz, Hollande, Valls, Macron et consorts.

Tout pour les patrons, rien pour les salariés !!!

Cette nouvelle réforme est comprise dans une loi fourre-tout appelée pour la croissance et l’activité (issue du projet Macron). Rien que le titre annonce la couleur !!! Comme si les salariés, victimes de la part du patronat de non-respect des droits du travail, étaient la cause de la crise provoquée par le monde de la finance et du grand capital qui détruit depuis plusieurs années des millions d’emplois.

Une loi proposée par un ministre de l’économie et des finances issu de la banque Rothschild pour régler les délais des procédures prud’homales est inédite. Le but recherché par le gouvernement est bien tout pour l’économie au détriment du salariat.

Ce projet de réforme prud’homale ne résoudra pas les délais excessifs, bien au contraire, il va les aggraver en supprimant à terme plus de la moitié des conseillers prud’hommes qui, soi-disant, seraient incompétents professionnellement pour les remplacer par des magistrats professionnels.

Est-ce que les magistrats professionnels connaissent le monde de l’entreprise aussi bien que les conseillers actuels issus du monde du travail ?

Le nombre de décisions favorables en faveur du salariat ferait-il peur à Gattaz, Hollande, Valls, Macron pour qu’on veuille supprimer les conseillers prud’homaux et leurs spécificités de juges issus du monde du travail ?


Si les délais sont excessifs, ce n’est pas de la faute des conseillers prud’homaux, mais : à l’Etat qui a supprimé la moitié des personnels de greffe en 20 ans ; 

 au gouvernement Sarkozy qui, en 2008, a supprimé 62 conseils de prud’hommes ; 

au gouvernement Hollande qui rallonge les mandats et ne remplace pas les conseillers démissionnaires ;

à l’Etat qui ne donne pas les moyens humains et matériels aux conseils de Prud’hommes.

Devant toutes ces attaques, la CGT a décidé de continuer ses actions de lutte pour la défense des droits des salariés au travers de la prud’homie, par des suspensions d’audiences.

Exigeons ensemble, l’accès à une justice de qualité et de proximité.

Salariés, privés d’emploi

Tous concernés par cette réforme de la prud’homie.


Et pourtant la CGT à des propositions pour une justice de qualité et de proximité

Renforcer les Conseils de Prud’hommes en moyens humains et matériels.

Remettre à plat la carte judiciaire.

Organiser les élections prud’homales au suffrage universel.

Abroger le décret n° 2009-2010 du 25 août 2009 relatif à l’encadrement du temps alloué au

juge prud’homme, remplacé par la circulaire du 31 juillet 2014.

Modifier l’article R.1452-6 du Code du travail portant sur l’unicité de l'instance.

Supprimer l’obligation d’un avocat en cour de Cassation.

Renforcer l’aide juridictionnelle.

Renforcer les actions collectives en justice.


Face à ces propositions ceux qui nous bassinnent avec la "démocratie sociale" et la "participation citoyenne" n'ont dans leur oreilles que du persil, dans leurs actes des guillotines, et après ils nous accuseront d'être tous des défaitistes.


Leur seul message " Apprenez a vous partager la misère", pendant qu'une poignée de nantis se partageront les richesses.

Apprenez vite et ne vous trompez pas de cible.


 


Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans LUTTES
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 22:20
Repost 0
Published by METALLO CGT PARIS
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 21:29

      L'Union des Syndicats CGT des Travailleurs de la Métallurgie de Paris, réunis en bureau exécutif le 1er décembre 2014 a adopté une motion de soutien contre l'atteinte faite aux droits d'expression des prolétaires, elle est formalisée par un courrier adressé au Préfet du Val d'Oise, cliquer ici pour voir son contenu : motion


Chacun peut agir en signant la pétition en ligne, (aller en bas de page).


Démocratie sociale

La maison des syndicats de Cergy n’est pas à vendre !

mercredi 22 octobre 2014 , par Frédéric Dayan

Les syndicats et unions départementales CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, FSU et FO métallurgie du Val-d’Oise sont vent-debout contre la menace d’expulsion de la maison départementale des syndicats hébergée depuis 1979 au 26 rue Francis Combe à Cergy .

Vendredi 17 octobre, ces organisations syndicales ont rassemblé quelque 300 personnes devant le conseil général à l’occasion de la plénière de l’assemblée départementale pour montrer leur détermination à conserver leur maison des syndicats. 
Une délégation a été reçue par le vice-président du conseil général qui campe sur ses positions et maintient les deux propositions faites aux syndicats :

  • chiffrer les dépenses de fonctionnement de la maison des syndicats, lissées sur les 10 dernières années
  • et l’organisation d’une prochaine réunion avec le Préfet ou son représentant, les représentants des communautés d’agglomérations et de communes notamment les plus importantes du Val-d’Oise pour mutualiser les dépenses annuelles de fonctionnement de la maison départementale des syndicats.

Mais aucune proposition concrète pour pérenniser l’hébergement des syndicats n’a été faite. Dans un communiqué, les syndicats affirment que "la balle est maintenant du côté des élus locaux sur le département pour trouver les solutions nécessaires de maintenir les organisations syndicales départementales dans leur maison commune sur Cergy. Nous alertons les pouvoirs publics sur le désordre public que pourrait occasionner la poursuite de la voie d’expulsion des syndicats. Une chose est sûre, nous ne lâcherons rien !"

La CGT 95 a lancée une pétition en ligne adressée au Préfet et au Président conseil Général du Val d’Oise.

Pour défendre mes droits citoyens, Je signe, suivre ce lienlink

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans pétitions
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 23:41
Repost 0
Published by METALLO CGT PARIS
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 22:40

 Bandeau petition prud hommes

Le ministre du Travail a fait adopter le 14 octobre un projet de loi en première lecture au Sénat. Il autorise le Gouvernement à prendre par ordonnances les mesures nécessaires pour instaurer un nouveau mode de désignation des conseillers prud’hommes. Ce texte a été déposé le même jour à l’Assemblée dans le cadre d’une procédure accélérée. Alors même que viennent de débuter les négociations syndicats/patronat sur la démocratie sociale, la précipitation du gouvernement à en finir avec cette élection démocratique des juges du travail relève du double langage.

Cette suppression de l’élection des conseillers prud’hommes au suffrage universel est une attaque à la citoyenneté et un déni de démocratie : 
- 5 millions de chômeurs, ainsi que les travailleurs précaires, se verraient privés de toute expression vis-à-vis de leurs juridictions prud’homales, ne participant pas aux élections des représentants du personnel au sein des entreprises, scrutin sur lequel la représentativité syndicale est désormais mesurée … 
- 5,4 millions de salariés ne pourraient pas faire entendre leur voix en 2015 n’ayant pas été pris en compte dans la mesure de la représentativité actuelle

C’est tout simplement inadmissible !

PETITION

Élus tous les 5 ans au suffrage universel, les conseillers Prud’hommes sont une force inestimable pour les salariés qui veulent obtenir réparation d’un préjudice subi de la part de leur employeur, qu’ils soient précaires, privés d’emploi ou retraités. 
Avec la CGT, j’exige le maintien des élections prud’homales en 2015 !

Lien " Je signe la pétition " : http://cgt.fr/article40824.html

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans pétitions
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 22:32
Repost 0
Published by METALLO CGT PARIS
commenter cet article

Présentation

  • : CGT USTM 75
  • CGT USTM 75
  • : Union Syndicale cgt des Travailleurs de la Métallurgie de Paris. Droit social. Droit des travailleurs, des privés d'emplois, des jeunes, des retraités et des cadres.
  • Contact

Recherche

Archives