Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 19:38

 

mis à jour le 19 mars 2012
 

Changer de politique, conquérir la justice sociale


Les salariés, retraités et privés d’emploi, comme l’ensemble des citoyens, femmes et hommes, sont appelés à participer à l’élection présidentielle les 22 avril et 6 mai prochains.
C’est un rendez-vous important pour l’expression démocratique. A ce titre, la CGT ne saurait être neutre, surtout au regard de la gravité de la situation.

Après des décennies de creusement des inégalités, la répartition des richesses doit désormais privilégier les revenus des salariés, des retraités, les minima sociaux et la protection sociale. Elle doit être réorientée vers l’efficacité économique et sociale.

La première des insécurités est bien sociale. Elle est aussi la conséquence de choix politiques.

Face à la mainmise des marchés financiers sur l’ensemble de l’économie et sur les choix de société il faut combattre la spéculation, mettre en place des dispositifs pour financer des activités créatrices d’emploi, investir dans une véritable politique industrielle et développer les services publics prenant en compte l’impératif de développement humain durable. Face aux pouvoirs des actionnaires devenus exorbitants, il faut donner plus de droits d’intervention aux salariés dans les entreprises et au-delà. A tous les niveaux, entreprises grandes ou petites, territoires, filières d’activité, Etat et collectivités … la démocratie sociale doit être une priorité.

La CGT réaffirme ses dix exigences pour sortir de la crise

- Revaloriser les salaires, les pensions et les minima sociaux (SMIC à 1700€)
- Contrôler les aides publiques aux entreprises
- Contraindre les entreprises à des alternatives aux licenciements
- Supprimer les exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires
- Stopper les suppressions d’emplois
- Développer les politiques publiques et les moyens des services publics
- Réformer la fiscalité en profondeur
- Créer un pôle financier public et établir un mécanisme de crédits à taux réduits pour l’investissement productif
- Taxer les mouvements spéculatifs de capitaux et éradiquer les paradis fiscaux
- Mettre en place un fond européen de solidarité sociale et de développement économique

En aucun cas le projet de l’extrême droite ne peut ouvrir une perspective de sortie de la crise. La CGT renouvelle son opposition aux idées véhiculées par le Front National et banalisées par d’autres, qui cherche à exploiter les peurs et les désarrois sociaux pour s’enfermer dans une société en repli identitaire, liberticide, discriminatoire et raciste.

Le changement de politique pour conquérir la justice sociale, aider au « vivre ensemble » devient incontournable.

Au vu du bilan et des projets du Président de la République, sa réélection ouvrirait, à coup sûr, une nouvelle séquence de lourds reculs sociaux. Derrière ses discours sur la « moralisation du capitalisme » ou la « revalorisation du travail », l’essentiel de son action a consisté à favoriser les actionnaires et les plus riches.

Ses choix contribuent à faire payer la crise aux salariés qui n’en sont pas responsables.

Il a choisi de ne pas répondre aux grandes mobilisations nationales de 2009 pour "une autre répartition des richesses", préférant satisfaire les revendications patronales.

En 2010, c’est par le passage en force qu’il a imposé le recul de l’âge de départ en retraite aux millions de manifestants. Le système des retraites est fragilisé, les droits pour des millions de salariés en sont affectés. Il a érigé le pouvoir personnel en méthode de gouvernement.

Le Président de la République est à l’origine d’un nouveau traité européen qui généralise l’austérité. C’est une nouvelle arme pour amplifier les attaques contre le code du travail, les droits et budgets sociaux, les droits des privés d’emploi, les retraites, les services publics… Son programme pour demain rejoint les exigences du MEDEF. Ce serait plus d’austérité pour les salariés et les retraités, l’accroissement des inégalités entre les femmes et les hommes, une culpabilisation éhontée des privés d’emploi, la stigmatisation des travailleurs migrants et immigrés, la mise en cause du rôle des organisations syndicales considérées comme obstacles à ses projets. La société française vivrait des clivages plus violents encore et s’enfoncerait encore plus dans la crise.

L’élection présidentielle doit créer un nouveau contexte plus favorable aux revendications et au progrès social.

Affirmer sa citoyenneté, c’est aller voter, c’est aussi se syndiquer. Adhérer à la CGT c’est prendre sa place dans le syndicat qui agit au quotidien pour le progrès et la justice sociale.

Les salariés ont besoin d’une présence plus importante du syndicalisme pour créer le rapport de force nécessaire et organiser les luttes pour la prise en compte leurs revendications en toutes circonstances.

Montreuil, le 13 mars 2012
Adoptée à l’unanimité par le Commission exécutive confédérale

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans actualité
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 11:15

 
CR réunion 15-03-2012
par cgt ustm 75

 

Section des retraité-e-s CGT

de la métallurgie de Paris

 

Compte-rendu de la réunion du 15 mars 2012

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 15:49

Bonjour, en suivant le lien vous trouverez les statuts actuels de l'USTM 75. Nous vous proposerons bientôt les nouveaux statuts conformes à la vie syndicale CGT et amendables avant le congrès.

 

 

STATUT ACTUEL USTM75 de1980
par cgt ustm 75

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans Congrès USTM 75
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 23:13

 2iéme réunion négo gim du 6 mars 2012 

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu de la 2iéme et dernière négociation de la commission mixte des salaires du barème (TGA &SMH) 2012.

D’ores et déjà la délégation CGT métallurgie Ile de France a émis un avis défavorable, néanmoins nous consultons nos bases, vous avez donc une semaine pour nous faire part de vos réactions et commentaires sur cette négociation.

 

Fraternellement à tous


par Animation CGT Métallurgie IDF

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans salaires
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 22:47
Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans salaires
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 22:49

En AVANT PREMIERE DU COMPTE RENDU DETAILLE

 

Le  "94" rue jean Pierre TIMBAUD Raisonne dans l'esprit des métallurgistes de Paris.

La raison en est simple :

L'union syndicale des travailleurs de la métallurgie CGT de Paris est indispensable à la reconnaissance de nos professions et aux luttes que nous devons mener en commun.

 

Cette AG à permis de se faire rencontrer de multiples camarades, dans leur diversitées professionnelles,et catégorielles, unis dans la défense de nos conventions collectives.

 

Un échange riche de diversités, mais également de convergence des luttes vers, de mêmes objectifs :

la reconnaissance de la pénibilité, le refus de payer les erreurs des spéculateurs, conserver et améliorer nos conditions de travail, revendiquer un salaire qui sauvegarde la dignité Humaine, et un salaire social qui assure la solidarité intergénérationnelle.

 

Une étape est franchie, la reconnaissance syndicalement spécifiques des salariés de la convention de la métallurgie sur Paris intra-muros, présents et intégrés dans le paysage, sans pour autant travailler dans une usine de fabrication de plombs de chasse installée dans la Tour Saint JACQUES.

 

Nous avons pu acter des étapes qui nous restent à franchir:

 

Nous tiendrons notre congrès, des travailleurs de la métallurgie de Paris, sur 2 jours le mardi 13 novembre 2012 et le mercredi 14 novembre.

 

En Prévision de ce congrès nous avons voté des rencontres qui doivent permettre de nous recentrer sur nos activités et l'avenir de la métallurgie de Paris, ces rencontres restent ouvertes à tous les métallurgistes CGT de Paris, et à toutes les forces concernées régionalement.

 

LE CALENDRIER PREVISIONNEL :

 

Jeudi 5 avril au 94 rue Jean Pierre TIMBAUD 75011 Paris. Le matin de 9h00 A 12h00

Mardi 22 mai au 94 rue Jean Pierre TIMBAUD 75011 Paris.. Le matin de 9h00 A 12h00

Jeudi 14 juin au 94 rue Jean Pierre TIMBAUD 75011 Paris.. Le matin de 9h00 A 12h00

 

Le CONGRES EST PREVU POUR LE

mardi 13 & mercredi 14 novembre 2012

 

 

A retenir Edouard et Karine ( secrétaire et secrétaire adjointe de l'USTM 75) ont rendez vous avec les représentants de l'Union Départementale de Paris le lundi 26 mars au matin, sur la convergences des luttes entre territoire et professions de la métallurgie de Paris et le redéploiement dans les UL.

 

G. Edouard CLARVET pour l'USTM 75.

Salutations fraternelles.

 

PS : Bientot en ligne sur le site les photos de cette rencontre Historique.

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans AG 6 MARS 2012
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 10:05

Certification et publicité des comptes des syndicats - décret du 28 décembre

jeudi 31 décembre 2009

Certification et publicité des comptes des syndicats

Les nouvelles règles en matière d’établissement, de certification et de publicité des comptes des syndicats professionnels de salariés ou d’employeurs et de leurs unions et des associations de salariés ou d’employeurs sont définies par un décret du 28 décembre, ce dernier fixant ainsi les modalités d’application des articles 10 et 15 de la loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale (v. Légis. soc. -Syndicats- n°06/08 du 1erseptembre 2008) . L’objectif est de garantir une meilleure transparence et la sécurité juridique du financement des syndicats. Les modalités d’établissement, de certification et de publicité de leurs comptes varient selon leur niveau de ressources.

Établissement des comptes

Le contenu des comptes annuels varie ainsi selon le montant des ressources des organisations, unions et associations à la clôture d’un exercice.

• Ressources supérieures à230000 € . Pour les syndicats concernés, les comptes doivent comprendre un bilan , un compte de résultat et une annexe , selon des modalités définies par règlement de l’Autorité des normes comptables. Les prescriptions comptables applicables à ces organisations sont fixées par règlement de l’Autorité des normes comptables.

• Ressourcesinférieures ou égales à 230000 € . Les comptes peuvent dans ce cas être établis sous la forme d’un bilan , d’un compte de résultat et d’une annexe simplifiés , selon des modalités fixées par règlement de l’Autorité des normes comptables. Les créances et les dettes peuvent n’être enregistrées qu’à la clôture de l’exercice. Ces dispositions ne sont plus applicables si la condition de ressources n’est plus remplie pendant deux exercices consécutifs.

• Ressourcesinférieures à 2 000 € . Les comptes peuvent être établis sous la forme d’un livre mentionnant chronologiquement le montant et l’origine des ressources (en distinguant les règlements en espèces des autres règlements) qu’ils perçoivent et des dépenses qu’ils effectuent, ainsi que les références aux pièces justificatives . Une fois par année civile, un total des ressources et des dépenses est établi.

S’agissant des syndicats et de leurs unions et des associations de salariés ou d’employeurs qui contrôlent une ou plusieurs personnes morales , sans entretenir avec elles de lien d’adhésion ou d’affiliation, le décret précise que leurs comptes doivent comprendre un bilan , un compte de résultat et une annexe établis selon des modalités définies par règlement de l’Autorité des normes comptables . Il en est de même lorsque le statut des syndicats, unions ou association prévoient d’établir des comptes combinés intégrant la comptabilité des personnes morales et entités avec lesquelles ils ont des liens d’adhésion ou d’affiliation.

Certification des comptes

Les syndicats professionnels de salariés ou d’employeurs et leurs unions, et les associations de salariés ou d’employeurs sont tenus de désigner au moins un commissaire aux comptes et un suppléant , lorsque leurs ressources dépassent, à la clôture d’un exercice, la somme de 230000 € .

Sont pris en compte pour le calcul des ressources les montants des subventions, des produits de toute nature liés à l’activité courante, des produits financiers ainsi que des cotisations. Sont toutefois déduites de ce dernier montant les cotisations reversées, en vertu de conventions ou des statuts, à des syndicats professionnels de salariés ou d’employeurs, à leurs unions ou à des associations de salariés ou d’employeurs mentionnés à l’article L. 2135-1 du Code du travail.

Publicité des comptes

Les syndicats professionnels et leurs unions, ainsi que les associations de salariés ou d’employeurs disposant de ressourcesinférieures à 230 000 € assurent la publicité de leurs comptes, dans un délai de trois mois à compter de leur approbation par l’organe délibérant statutaire, soit sur le site Internet de la Direction des Journaux officiels (v. ci-dessous) , soit sur leur site Internet ou, à défaut de site, auprès de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) à laquelle ils transmettent par voie électronique leurs comptes ou livres.

Les syndicats, unions et association d’employeurs et de salariés dont les ressources sont égales ou supérieures à 230000 € à la clôture d’un exercice doivent assurer la publicité de leurs comptes et du rapport du commissaire aux comptes sur le site internet de la Direction des Journaux officiels . Ils transmettent à celle-ci par voie électronique dans un délai de trois mois à compter de l’approbation des comptes par l’organe délibérant statutaire le bilan, le compte de résultats, l’annexe, ainsi que le rapport du commissaire aux comptes, dans des conditions fixées par arrêté. Cette prestation donne lieu à rémunération pour service rendu.

D. n°s 2009-1664 et 2009-1665 du 28 décembre 2009, JO 30 décembre, p. 22697

Repost 0
Published by cgt ustm 75 - dans Congrès USTM 75
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 16:31

egalitéFH
egalitéFH
par cgt ustm 75

Repost 0
Published by cgt ustm 75
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 10:26

Pour la défense de
L’Hôpital des Bluets
Rassemblement le 08 Mars 2012 à 14h00
Paris, le 23 Février 2012
Chers (ères) Camarades,
Le syndicat CGT de l’hôpital ainsi que ceux de nos CRP appellent à une
prochaine initiative de luttes pour le devenir de l’hôpital des Métallos.
Symboliquement, il a été retenu la date de la journée internationale de la femme, pour
ce nouveau rassemblement qui se tiendra le :
Jeudi 08 Mars 2012
À 14h00 (horaires à confirmer)
Devant l’Agence Régionale de Santé
35 rue de la Gare – 93300 AUBERVILLIERS
Métro : Porte de la Chapelle
Voiture : Porte d’Aubervilliers
Nous vous confirmerons l’heure exacte dans les jours à venir.
Dès maintenant réservez cette date pour travailler à la présence de délégation par
entreprises.
L’UFM et l’Animation IDF, travaillent à la réussite de ce rassemblement dans un
contexte politique où nous devons peser de toutes nos forces afin de faire bouger les
orientations néfastes sur les problèmes de santé.
Pour l’animation Ile-de-France, Pour l’UFM,
Jean-François PIBOULEAU Lucien GRIMAULT

Repost 0
Published by cgt ustm 75
commenter cet article
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 09:49

LE 29 FEVRIER, EN FRANCE ET EN EUROPE, AGISSONS DE CONCERT !

Au pas de charge, le gouvernement accélère sa destruction du droit social !

La TVA abusivement appelée "sociale"

Le relèvement de 1,6 point de la TVA élevant son taux à 21,2% sur les produits de consommation courante a été voté le 21 février à l’Assemblée nationale. Les sénateurs ont rejeté, dans la nuit de mercredi à jeudi 23 février, le texte portant cette mesure élaborée dans le cadre du projet de loi de finance rectificative (PLFR) pour 2012 et censée relancer la compétitivité des entreprises. Nuisible pour l’emploi et pour le pouvoir d’achat, telle a été jugée cette hausse, par une majorité d’élus au Sénat.

Les entreprises se verront, elles, allégées de nouvelles exonérations de cotisations (relatives à la branche Famille) compensées par cette augmentation de la TVA, impôt le plus inégalitaire qui soit : plus on est pauvre, plus on paye en pourcentage de ses revenus !

Le projet de loi doit repasser prochainement devant l’Assemblée nationale.

Les accords de compétitivité

Lors du sommet social du 18 janvier, le président de la République a donné deux mois aux syndicats pour négocier un accord pudiquement appelé "Compétitivité-Emploi" !

Une première réunion s’est tenue le 17 février en présence des organisations syndicales et patronales, trois autres vont s’échelonner jusqu’au 13 avril.

Il s’agit de donner le feu vert aux entreprises pour négocier des accords qui, au nom de la préservation de l’emploi, permettraient, soit de diminuer la durée du travail et les salaires, soit d’augmenter la durée du travail sans augmenter les salaires ! Les salariés auraient, eux, l’obligation de s’y plier...

Déjà la loi Warsmann, en cours d’adoption au Parlement, permet à l’employeur de modifier les horaires et l’aménagement annuel du temps de travail en privant les salariés de la protection de leur contrat de travail.

Le nouveau traité Européen

Les chefs d’État et le gouvernement s’apprêtent à signer un nouveau traité, le 1er mars, en dehors de toute consultation démocratique. Celui-ci vise à imposer des politiques d’austérité salariale et le recul des garanties collectives dans tous les pays.

Pour la CGT, le contexte électoral national ne doit pas conduire les organisations syndicales à une neutralité face aux mesures qui frapperaient durement les salariés.

La CGT propose d’autres alternatives sur l’emploi, les salaires, les conditions de travail et le travail lui-même, sur la place faite aux travailleurs dans la société, sur l’égalité entre les femmes et les hommes, sur la solidarité entre les générations et sur l’avenir de la jeunesse.

En France, la CGT appelle les salariés à se mobiliser le 29 février, à l’instar des salariés de tous les pays européens frappés du même mal : l’austérité !

A PARIS MANIFESTATION UNITAIRE, MERCREDI 29 FEVRIER A 14 H, DE LA BASTILLE A LA NATION

A 12 h 30, une conférence de presse unitaire précédera la manifestation

Repost 0
Published by cgt ustm 75
commenter cet article

Présentation

  • : CGT USTM 75
  • CGT USTM 75
  • : Union Syndicale cgt des Travailleurs de la Métallurgie de Paris. Droit social. Droit des travailleurs, des privés d'emplois, des jeunes, des retraités et des cadres.
  • Contact

Recherche

Archives