Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 09:49

LE 29 FEVRIER, EN FRANCE ET EN EUROPE, AGISSONS DE CONCERT !

Au pas de charge, le gouvernement accélère sa destruction du droit social !

La TVA abusivement appelée "sociale"

Le relèvement de 1,6 point de la TVA élevant son taux à 21,2% sur les produits de consommation courante a été voté le 21 février à l’Assemblée nationale. Les sénateurs ont rejeté, dans la nuit de mercredi à jeudi 23 février, le texte portant cette mesure élaborée dans le cadre du projet de loi de finance rectificative (PLFR) pour 2012 et censée relancer la compétitivité des entreprises. Nuisible pour l’emploi et pour le pouvoir d’achat, telle a été jugée cette hausse, par une majorité d’élus au Sénat.

Les entreprises se verront, elles, allégées de nouvelles exonérations de cotisations (relatives à la branche Famille) compensées par cette augmentation de la TVA, impôt le plus inégalitaire qui soit : plus on est pauvre, plus on paye en pourcentage de ses revenus !

Le projet de loi doit repasser prochainement devant l’Assemblée nationale.

Les accords de compétitivité

Lors du sommet social du 18 janvier, le président de la République a donné deux mois aux syndicats pour négocier un accord pudiquement appelé "Compétitivité-Emploi" !

Une première réunion s’est tenue le 17 février en présence des organisations syndicales et patronales, trois autres vont s’échelonner jusqu’au 13 avril.

Il s’agit de donner le feu vert aux entreprises pour négocier des accords qui, au nom de la préservation de l’emploi, permettraient, soit de diminuer la durée du travail et les salaires, soit d’augmenter la durée du travail sans augmenter les salaires ! Les salariés auraient, eux, l’obligation de s’y plier...

Déjà la loi Warsmann, en cours d’adoption au Parlement, permet à l’employeur de modifier les horaires et l’aménagement annuel du temps de travail en privant les salariés de la protection de leur contrat de travail.

Le nouveau traité Européen

Les chefs d’État et le gouvernement s’apprêtent à signer un nouveau traité, le 1er mars, en dehors de toute consultation démocratique. Celui-ci vise à imposer des politiques d’austérité salariale et le recul des garanties collectives dans tous les pays.

Pour la CGT, le contexte électoral national ne doit pas conduire les organisations syndicales à une neutralité face aux mesures qui frapperaient durement les salariés.

La CGT propose d’autres alternatives sur l’emploi, les salaires, les conditions de travail et le travail lui-même, sur la place faite aux travailleurs dans la société, sur l’égalité entre les femmes et les hommes, sur la solidarité entre les générations et sur l’avenir de la jeunesse.

En France, la CGT appelle les salariés à se mobiliser le 29 février, à l’instar des salariés de tous les pays européens frappés du même mal : l’austérité !

A PARIS MANIFESTATION UNITAIRE, MERCREDI 29 FEVRIER A 14 H, DE LA BASTILLE A LA NATION

A 12 h 30, une conférence de presse unitaire précédera la manifestation

Partager cet article

Repost 0
Published by cgt ustm 75
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CGT USTM 75
  • CGT USTM 75
  • : Union Syndicale cgt des Travailleurs de la Métallurgie de Paris. Droit social. Droit des travailleurs, des privés d'emplois, des jeunes, des retraités et des cadres.
  • Contact

Recherche

Archives